Philosophie et déontologie

Notre philosophie

Nous agissons comme facilitateur dans la recherche de l’excellence, de l’efficacité, du plaisir, de la sérénité et du sens (peut-on être excellent si on se sent mal ou si nos actions n’ont pas de sens pour nous?)

Pourquoi Axiance ?
L’origine du nom AXIANCE vient de l’association de deux mots: action et conscience.
Ces deux éléments sont essentiels, ensemble, à la possibilité de changement.

Etre conscient
  • des motivations qui nous poussent à agir
  • du sens que l’on donne à nos actions et à notre vie
  • de l’environnement qui nous entoure
  • de notre marge de manoeuvre réelle
  • de notre comportement vis à vis des autres
  • que les autres ont des besoins et des priorités différents des nôtres
  • que chacun “fait ce qu’il peut”

La conscience seule engendre parfois spontanément un changement mais c’est souvent lorsqu’elle est suivie d’une action concrète que le changement devient effectif. A l’inverse, l’action en l’absence de conscience donne des “résultats” mais son efficacité est limitée à la pratique de comportements rigides demandant un effort permanent.

Derrière AXIANCE, apparaissent également

Confiance Un rapport de confiance mutuel s’établit, favorisant un travail efficace.
Alliance Nos forces et nos compétences sont réunies afin d’atteindre les objectifs.
Axe Une ligne directrice claire et un alignement des actions en direction des objectifs.

Déontologie

La vision déontologique d’Axiance :

  • Assurer un travail garantissant le respect et l’intégrité de l’individu.
  • Assurer que le client a bien mesuré et intégré les implications de son objectif avant d’y “foncer”.
  • Garantir la confidentialité, au niveau des personnes comme de l’entreprise, auprès des collaborateurs comme des dirigeants.

Pour le contexte spécifique du coaching, en entreprise comme pour les particuliers, nous adhérons à la charte de la Fédération Internationale de Coaching (ICF). Vous pouvez y accéder en cliquant ici (fichier PDF) ou en la consultant sur le site de l’ICF.

Se remettre en question implique aussi avoir un retour sur sa pratique. A ce titre, nous effectuons des supervisions régulières et accordons un temps important à notre propre formation continue.